Mes illusions donnent sur la courDes horizons j'en ai pas lourdQuand j'ai bossé toute la journéeIl ne me reste plus pour rêverQu'les fleurs horribles de ma chambreMes illusions donnent sur la courJ'ai mis une croix sur mes amoursLes p'tites pépées pour les toucherFaut d'abord les allongerSinon c'est froid comme en décembreQuand le soir venu j'm'en reviens du chantierAprès mille peines et le corps harasséJ'ai le regard morne et les mains dégueulassesDe quoi inciter les belles à faire la grimaceBien sûr y a des filles de joies sur le retourCelles qui mâchent le chewing-gum pendant l'amourMais que trouverais-je dans leur corps meurtriSinon qu'indifférence et mélancolieDans mes frusques couleur de murailleJe joue les épouvantailsMais nom de Dieu dans mon âmeBrûlait pourtant cette flammeOù s'éclairaient mes amoursEt mes brèves fiançaillesOù s'consumaient mes amoursComme autant de feux de pailleAujourd'hui je fais mon chemin solitaireToutes mes ambitions se sont fait la paireJ'me suis laissé envahir par les ortiesPar les ronces de cette chienne de vieMes illusions donnent sur la courMais dans les troquets du faubourgJ'ai des ardoises de rêveriesEt le sens de l'ironieJ'me laisse aller à la tendresseJ'oublie ma chambre au fond d'la courLe train de banlieue au petit jourEt dans les vapeurs de l'alcoolJ'vois mes châteaux espagnolsMes haras et toutes mes duchessesÀ moi les petites pépées les poupées joliesLaissez venir à moi les petites sourisJe claque tout ce que je veux au baccaraJe tape sur le ventre des MaharajasÀ moi les boîtes de nuit sud-américainesOù l'on danse la tête vide et les mains pleinesÀ moi ces mignonnes au regard qui chavireQu'il faut agiter avant de s'en servirDans mes pieds-de-poule mes prince-de-gallesEn douceur je m'rince la dalleEt nom de Dieu dans mon âmeV'la que j'ressens cette flammeOù s'éclairaient mes amoursEt mes brèves fiançaillesOù se consumaient mes amoursComme autant de feux de pailleEt quand les troquets ont éteint leurs néonsQu'il ne reste plus un abreuvoir à l'horizonAinsi j'me laisse bercer par le calvaEt l' dieu des ivrognes guide mes pas

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir