Philistins, épiciersTandis que vous caressiezVos femmesEn songeant aux petitsQue vos grossiers appétitsEngendrentVous pensiez : " Ils serontMenton rasé, ventre rondNotaires "Mais pour bien vous punirUn jour vous voyez venirSur terreDes enfants non voulusQui deviennent chevelusPoètes...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog