Moi je traîne dans le désert depuis plus de 28 joursEt déjà quelque mirages me disent de faire demi-tourLa fée des neiges me suit tapant sur son tambourLes fantômes du syndicat des marchands de certitudesSe sont glissés jusqu'à ma lune, reprochant mon attitudeC'est pas très populaire le goût d'la solitude{Refrain:}Quand t'es dans le désert depuis trop longtempsTu t'demandes à qui ça serttoutes les règles un peu truquéesDu jeu qu'on veut te faire jouerLes yeux bandésTous les rapaces du pouvoir menés par un gros clown sinistreFoncent vers moi sur la musique d'un piètre accordéoniste ,Je crois pas qu'ils viennent me parler d'la joie d'la vied'artisteD' l'autre coté ,voilà Caïn toujours aussi lunatiqueSon œil est rempli de sable et sa bouche pleine de verdictsIl trône dans un cimetière de vielles pelles mécaniques{Refrain}Les gens disent que les poètes finissent tous trafiquantsd'armesOn est 50 millions de poètes, c'est ça qui doit faire notrecharmeSur une lune de Saturne mon perroquet sonne l'alarmeC'est drôle mais tout le monde s'en foutVendredi tombant nul part, y a Robinson solitairequi m'a dit : " j'trouve plus mon île, vous n'aurriezpas vu la mer "Va falloir que j'lui parle du thermonucléaire{Refrain}Hier un homme est venu vers moi d'une démarche un peutraînanteQuand j'lui ai demandé t'as tenu combien de jours, il a répondu :bientôt 30J' m' souviens qu'il espérait tenir jusqu'à 40Quand j'lui ai demandé son message, il m'a dit d'un airtranquille:Les politiciens finiront tous au font d'un asileJ'ai compris que je pourrais bientôt regagner la ville{Refrain 3x}

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog