Oh marlne
les cÏurs saignent
et s'accrochent en haut
de tes bas
oh marlne
dans tes veines
coule l'amour
des soldats
et quand ils meurent ou s'endorment
c'est la chaleur de voix
qui les apaise, et les traine
jusqu'en dehors des combats
oh marlne, c'est la haine
qui nous a amené l¹
mais marlne, dans tes veines
coulait l'amour des soldats
eux quand ils meurent
ou s'endorment
c'est dans le creux de tes bras
qu'ils s'abandonnent
et qu'ils brìlent
comme un clope
entre tes doigts

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog