Tous les jours sont pareilsA part qu'il y aDe moins en moins de soleilDe moins en moins de soleilTu me regardes plusComme avantA vivre en chien de faïencePeut-être qu'on s'habitueMais ce sont des silencesDes silences qui tuentSi je te dis plus rienDis-le moiSi je suis plus quelqu'unQue t'attendsMais ne me dis pasQue je me batsQue je me batsContre des moulins à ventOn se touche par hasardDans un lit trop grandPlus grand de soir en soirTu m'embrasses plusComme avantC'est encore tes absencesQui prennent toute la placeT'es là sans être làDe plus en plus souventSi je te dis plus rienDis-le moiSi je suis plus quelqu'unQue t'attendsMais ne me dis pasQue je me batsQue je me batsContre des moulins à ventPourquoi toutes les boussolesSe dirigent vers toiComme un tournesolMoi je ne vois que toiQue toi, que toiTout le tempsTout le tempsTout le tempsTout le tempsTout le tempsSi je te dis plus rienDis-le moiSi je suis plus quelqu'unQue t'attendsMais ne me dis pasQue je me batsQue je me batsContre des moulins à ventSi je te fais plus rienPlus d'effetsOn se fait à tout avec le tempsNe me dis pasQue tu t'en fousSi jamaisPlus rien n'est comme avantAvantAvantAvantNon, plus jamais comme avantComme des moulins à ventNon, plus jamais comme avantNon, plus jamais comme avantComme des moulins à ventNon, plus jamais comme avantComme des moulins à vent

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir