Souviens-toi de ces amoureusesqu'on regardait glisser le longdes palissades entre nouset l'école des fillessur ces apprenties langoureusesnous jetions sans qu'elles le sachentpresqu'à la dérobadedes p'tits coups d'œil qui déshabillentEt l'on profitait d'un espaceentre deux planchespour glisser des billets douxils étaient anonymesnous avions carte blancheon leur donnait rendez-vousDes rendez-vous impossiblescar nous n'aurions jamaisosé le geste tendredont nous rêvions tous les joursalors on écrivait je t'aimeet l'on signait celuiqui n'en peut plus d'attendrecelui qui se meurt d'amourNous les croisions par hasardsamedi dimanche dans les jardinsdans les ruesmais nous préférions les palissadeset les planches et le goûtdu fruit défenduSouviens-toi de ces amoureusesqu'on regardait glisser le longdes palissades entre nouset l'école des fillessouviens-toi des heures savoureusesoù le cœur encore viergede toute estafiladeest un diamant qui scintille

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir