Elle se baladait en chantant la, la, la quandJe l'ai rencontrée j'aurais aimé être LacanDés les premiers rapports, elle me fit du malJ'étais le mâle et la femelle fait malDieu sait qu'elle, sait quelles, séquellesAcide et douce telle la citronnelleLa Miss me laisse par son acte con,J'ordonne l'abscisse mais cela reste abscons.J'ai un esprit sain dans un corps très sainJe fais le bien mais elle est allée voir plus loinJ'en garde des séquelles mais je sais qu'elle saitQue le silence est d'or, est d'or, alors je me tais.Sur la plage des costauds jouent aux dominos,Elle me fait constater que j'ai moins d'abdominauxQue je n'ai pas les triceps de Sylvester StalloneMais ça me froisse le cortex: "Je m'appelle Claude."Dieu sait qu'elle, sait quelles, séquellesVive ou vivote dans mes aires sensorielles.Pourtant classé non-macho, je n'étais pas collaboDes mythes d'infériorité dont te taxait RousseauMais Miss me nomme Lilliput comme chez Swift,Du fait de mon mètre soixante-dix-huitOh ! Belle, elle est belle, elle est bonne, elle a du bol lademoiselle,Elle se trouvait des défauts, je trouvais qu'elle était belle.J'en garde des séquelles mais je sais qu'elle saitQue le silence est d'or, est d'or, alors je me taisAujourd'hui, je sais que j'ai été un imbécile;Elle était presque ma presqu'îleLes beaux parleurs ont beau parlerLa belladone reste à mes yeux de toute beauté.Seul Dieu sait quelles sont les séquellesIncrustées dans ses yeux de mielJ'ai tenté de répondre à ses besoins,En m'inspirant du fin du finCela fait des années que je suis classé dans les bons,Mais bon, le son de son silence me fait monter d'un demi-ton.Elle m'inspire,Tout comme le souvenir de son sourireJ'en garde des séquelles mais je sais qu'elle saitQue le silence est d'or, est d'or, alors je me tais...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir