Le petit trottin ou une simple histoire

Tohama


Sur le trottoir un petit trottin, trottaitD'un air mutin par un matin d'étéAu coin de la rue un beau garçon chantaitIl lui sourit...Elle lui sourit...Et tout souritLeurs deux sourires ayant coïncidéIl la suivit d'un petit pas décidéComme il avait de la suite dans les idéesIl dit : BonjourElle dit : BonjourAh ! Quel beau jourCe n'est pas très originalMais ça valait un grand discoursCar un mot n'est jamais banalQuand on le dit avec amourEt puis, ensuite il lui a demandéSi on allait du côté d'Saint-Mandé ?C'est un petit coin qu'on m'a recommandéIl dit : Tu viens ?Elle dit : Je viensÇa tombait bienAu bord de l'eau où des pêcheurs pêchaientNos amoureux soudain se sont penchésComme il pensait les choses qu'elle pensaitIl l'enlaçaElle l'enlaçaEt coeteraPendant ce temps l'eau du ruisseau coulaitSur chaque branche un oiseau roucoulaitEt quand les fleurs fermèrent leurs voletsIl dit : ToujoursElle dit : ToujoursC'est beau l'amourEt puis au rendez-vous suivantElle mit sa robe de taffetasLes oiseaux étaient tous présentsMais l'amoureux ne revint pas...Près de l'étang les saules pleureurs pleuraientEt sur la route qui semblait désoléeUn petit trottin s'en revint tout seuletSi mon refrainN'finit pas bienJe n'y peux rienCar c'est la simple histoire du tout petit trottin.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog