exibições 137

Folle Marie

Arrakeen


De l'autre côté de la folieIl y vit MarieQui pleure, qui gémit,Qui a figé sa vie.Visage dans l'absence,La source se tarit de tes croyances.Vis, sors de là et viens vers toi.Oh, je suis juste ici,Apprendre, comprendre ta vie,Te suivre jusque dans les "si".Laisse moi, laisse moiMe tromper, me noyer, ou te donnerUn arc en ciel pour peindreLes couleurs de tes regardsD'un ton plus rare.DEMENCEMarie:"Juste un mystère qui frotte et souffle sur moiVictime de la douleur qui me fait horreur.Agonie honteuse qui enserre mes nerfs;Je vomis ma rage et je traîne mon sang.l'écho d'un tourment qui éclate mon cœur;Le mur dans mon ciel emprisonne l'oiseau,Passé et présent se mélangent à ma peau,Ridée d'attente de peurs de cris."De l'autre côté de la folieIl y vit MarieProfil figé, tu meurs de tes secrets.C'est facile pourtant d'approcherDu monde pour nous rencontrer.De passer les barrièresQui te séparent de l'univers.Le funambule décide de prendre sa perche,Ne pas tomber, ne pas glisser.Elle pose un pied, ses yeux regardent la terre.Marie croit rêver,Elle part vers la réalité.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog