8 ans et demi, un vrai p'tit titide la butte, avec son p'tit nez en l'air,ses deux grands yeux plus clairs que la mer,elle faisait rien du soir au matinqu'des culbutes dévalant du haut en basavec le petit gars du tabacaussi pendant des jours entiers,on entendait dans le quartier :{Refrain:}"Adèle ! ta maman t'appelle !Veux-tu rentrer, viens vite à la maisonAdèle ! ta maman t'appelle,tu n'auras donc jamais l'age de raison !Si tu n'as que l'envie d'aller t'amuser avec les garçons,Tu verras dans la vie, que d'courir ainsi, c'est pas des façons!Adèle ta maman t'appelle !Veux tu rentrer, viens vite à la maisonAdèle !Dix ans plus tard,depuis "Rochechoir" jusqu'à "Blanche",Tous les soirs on peut les voirs'enlacer plein d'espoir, dans le noirSes deux grands yeux sont restésplus bleus gris pervenche,Et si son petit cœur batc'est toujours pour le gars du tabac,Mais quand il veut la bécoter,on entend dire de tout coté :{au Refrain}Mais au tabac c'est le branle-basdes dimanches, et dans le p'tite salle du fondUn air d'accordéon tourne en rond,Adèle est là souriante dans sa robe blanche,Et près d'elle son mari,qui paraît très épris, lui souritIls vont partir à pas de loup,mais toute la noce cri tout à coup"Adèle ! ta maman t'appelle !Veux-tu rentrer, viens vite à la maisonAdèle ! ta maman t'appelle,tu n'auras donc jamais l'age de raison ! "Mes l'entraînant déjà, son mari tout bas lui dittendrement"ne les écoute pas ce soir, il y a un p'tit changement,Adèle, ma petite Adèle,c'est à ton tour d'appeler ta maman, Adèle"

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog