J'ai le regard de laveet un air fatigue,d'une putain de journée,qui vient juste d'arrivel'aurore vient d'arriveret elle semble me guetterje me cache sous les drapsespérant qu'elle me voit pas{Refrain:}et je pleurais j'avais peurje ressentais une salle douleurd'une femme qui m'oublieoh oh oh meme au bout de la nuitet la lune,avait ce sourire,inquiétant,qui me disait va-t'ent'enfermer loin la bas,basculer ta vieet je marche dans les oubliantles regards débilesd'un martyre qui souffre le martyremais qui saigne pas d'amour{au Refrain, x2}

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais posts