Un petit cirque a installé sa toileAu cœur de la citéLe magicien comme un maître de balCommence à répéterLance la Terre au milieu des étoilesDresse la chapiteauTrouve un soleil en fouillant dans ses mallesAjuste son chapeau...J'ai l'honneur, l'avantageDe vous présenterQuelques scènes à peine imaginéesLes décors, les costumesSont un peu passésMais ça pourrait bien vous arriverDes bateaux venus de ChineNous ont apportéQuelques tonneaux d'encre et du papierLes Pierrots les ColombinesEt même un ArlequinSont venus d'eux-mêmes et jouent pour rienUn orage a prêté ses plus beaux éclairsPour illuminer la ville entièrePour un bal sans égalDans la nuit des tempsOù sont invités les habitantsSi le temps nous accompagneComme il l'a promisNous verrons les clés du ParadisRapportées en taxiDe la GalaxieA mille années lumières d'ici...Une aurore boréale, décor idéalPour une aquarelle originaleJaillira du chapeau de Monsieur LoyalAu moment le plus sentimentalTous les anges et LuciferPrévus au dessertApportent un gâteau d'anniversaireQu'on verra de la TerreComme une étincelleArriver de l'autre bout du cielCarnival sans rivalLa réalitéLe hasard et la fatalitéNous préparent dans le noirUne éternitéQu'il vaut mieux ne pas imaginerJ'ai l'honneur, l'avantageDe vous inviterDans un univers à mon idéeRien n'est vrai rien n'est faux,Tout est inventéSi vous voulez bien m'accompagner......Le petit cirque a fermé ses lumièresPlié son chapiteauIl a laissé ses images en arrièreDans nos cœurs bien au chaudLa caravane a repris le cheminDes rêves et des chagrinsTout est rangé dans les malles en rotinDu petit magicien.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog