On t'a appris à te taireAu milieu d'une forêt de gensQui portent des muselièresQue portaient leurs parentsComme ça en plus de se taireIls peuvent pas goûter les fruits mûrsCeux qui poussent en été, en hiverDe l'autre côté du murOn t'a appris à rien direQuand ça peut déranger quelqu'unOn t'a appris à te taireAlors tu hurles comme un chienOn t'a appris à plus voirLes barreaux sur ta fenêtreEn mettant un foulard noirTout autour de ta têteComme ça en plus de rien voirTu peux pas t'essuyer les yeuxTu peux pas toucher tes larmesQuand tu es malheureux.On t'a appris à rien direQuand ça peut déranger quelqu'unOn t'a appris à rien voirEt tu renifles comme un chienOn t'a appris à te taireAu milieu d'une forêt de gensQui portent des muselièresQue portaient leurs parentsAujourd'hui c'est plus la peineDe savoir un milliard de motsIl vaut mieux que tu apprennesA parler avec ta peauOn t'a appris à plus voirLes barreaux sur ta fenêtreEn mettant un foulard noirTout autour de ta têteAujourd'hui c'est plus la peineDe garder les yeux grands ouvertsIl vaut mieux que tu apprennesA regarder sous tes paupièresComme ça tu pourras tout voirMême si ça dérange quelqu'unComme ça tu pourras tout faireEt tu crèveras pas comme un chienOn t'a appris à te taireAu milieu d'une forêt de gensQui portent des muselièresQue portaient leurs parentsAujourd'hui c'est plus la peineDe savoir un milliard de motsIl vaut mieux que tu apprennesA parler avec ta peau

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog