Un peu de bleu pour inonder nos matinsEt croire qu'on peut maquiller le destinUn peu de bleu pour étirer nos songesComme un jour qui s'allonge sans finUn peu de feu pour attiser nos amoursSouffler les cendres bleues qu'on cache au fond du cœurA coup de pinceau réinventer la viePour voir l'ébauche d'un paradisMais qu'ils sont gris les murs de la villeIls ont meurtri les oiseaux fragilesEn brûlant leur ailes pour de faux soleilsViens je t'emmène vers l'arc en cielUn brin de paille pour m'étendre à mes cotésEt t'adorer au fond d'un nid doréUn grain de sable pour exaucer un vœuAvant qu'une vague bleue l'emporteUne île de roses ou l'on ferait naufrageLaissant nos sang mêlés couler à volontéA coup de pinceau réinventer la viePour voir l'ébauche d'un paradisMais qu'ils sont gris les murs de la villeIls ont meurtri les oiseaux fragilesEn brûlant leur ailes pour de faux soleilsViens je t'emmène vers l'arc en cielMais qu'ils sont gris les murs de la villeIls ont meurtri les oiseaux fragilesEn brûlant leur ailes pour de faux soleilsViens je t'emmène vers l'arc en ciel

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog