exibições 578

Mermon cœur pèse des tonnes
Et mon corps s'abondonnesi léger à la mer
La mer pleure ses vagues
Qui ont un goût de larmes
Et s'en vont, éphémères,se perdre en la terrese fondre à la terremermagique, originelle
Dans son rhythme essentielle ventre de la mervous garde pour vous jeterdans un monde desséchéqui n'est fait que de terreoù je n'ai jamais
Su ce qu'il faut faire
Et la vague danse et joue puis se brise
Et la mer tout à coupdevient grise
Mon amour est si lourd à porter
Je voudrais doucement me coucherdans la mermagique, originelle
Dans son rhythme essentiel
Je voudrais que la merme reprenne pour renaîtreailleurs que dans ma têteailleurs que sur la terreoù sans mon amour
Je ne peux rien faire