Dès qu'on a vu se barrer le soleil
Tous les jours c'est pareil,
Sans hâte on descend sur le trottoir
Pour chercher les coins noirs
Fuyant le regard des flics
On a des espoirs de fric
Princesses de la boue,
Reines de la gadoue,
Fleur de pavé qui s'enroue
Un pas se rapproche dans la nuit
Lâche-moi, tu m'ennuies,
C'est pas pour cette fois s'il en chope un,
On reprend le tapin

Quand on veut le soir
On descend dans la rue,
Route de l'espoir
Tant de fois parcourue
Et le ventre creux on traîne
En faisant les cent pas
Accostant l'homme honteux qui ne répond pas
On joue de la prunelle, on pense tout bas "chameau"
Et puis on leur sert toujours les mêmes mots
"Je serai gentille mon chéri"
Mais il vous répond "tu charries"
Et l'on fait le pied de grue
Toute la nuit dans la rue

Nos caresses et nos baisers d'amour
Ah, ça n'est pas du four
Ca n'est pas du bluff, ni du chiqué
Mais c'est du compliqué
Ils en ont pour leur argent
Même les plus exigeants
Si le type est sérieux
On lui fait le grand jeu
Pour une ou deux tunes de mieux
Et si le client n'est pas content
Et qu'il râle en sortant
On lui dit "mon p'tit la prochaine fois
Je m'mettrai des bas de soie"

Quand on veut le soir
On descend dans la rue,
Route de l'espoir
Tant de fois parcourue
Mais quand on fait le truc
On ne fera jamais, c'est pas douteux,
Le bonheur d'un grand duc
A nous les miteux
Pour gagner sa croûte
On fait tout les boulots
On appelle Martousse
Le dernier des soulots
"Viens jusque chez moi, joli cœur"
Qui vous laisse tomber comme une fleur
Et l'on fait le pied de grue
Toute la nuit dans la rue.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir