Foto do artista Furia

The Descent of A Warrior

Furia


Voilà un jour de plus qui se lève sur Temantra, mégalopole qui suinte la banalité, ville où la pauvreté et la délinquance sont les devises. Temantra, après avoir connu des années d'expansion, est devenue le berceau du vice, où l'honneur se négocie à petits prix. Bienvenue dans une ville insignifiante.

Le seul point faisant de Temantra une ville à part, pourrait être ce bâtiment qui semble faire obstacle à cette fatalité : Saïlen.
Justement, comme tous les jours, Vorgias se rend à Saïlen. Depuis 13 ans il est l'assistant et l'ami de Kheros directeur et fondateur de Saïlen. Mais ce matin il compte bien arriver le premier, être celui qui apportera « LA » grande nouvelle à Kheros…
En effet, il est persuadé que cet article qu'il vient de lire dans le journal, cet assassinat ne faisant que s'agrandir la liste des homicides pour les forces de l'ordre, ce meurtre représente pour lui bien plus. Il le sait car, qui mieux que lui pourrait comprendre l'auteur de ce crime ? Il a passé tant de temps à décortiquer les scènes de meurtres, à étudier les diverses techniques utilisées. Tout ce temps consacré à l'analyser, le traquer à travers le pays, à penser, voir, respirer comme lui ; cette fois encore, il sait déjà comment il s'y est pris et comment le méfait s'est déroulé.
C'est fier de sa découverte qu'il frappe à la porte du bureau de Kheros. Une voix se fit entendre et l'invita à entrer, ce qu'il fit sans perdre une seconde.
Assis dans son imposant fauteuil en cuir, Kheros est là, une tasse de café à la main.
Que dire de cet homme, sinon qu'il a la quarantaine passée, qu'il est d'apparence frêle et qu'il n'impose pas le respect. Et pourtant il est à la tête d'une des plus grandes fortunes du pays. Sa société emploie plus d'un tiers des habitants de Temantra. Il faut dire que la branche dans laquelle il s'est lancé, la biotechnologie, est en plein essor et permet donc de financer la véritable raison pour laquelle il a créé Saïlen : consacrer sa vie à rechercher son pire ennemi, au mépris d'une vie bien rangée.
Sans un mot, Vorgias posa le journal sur le bureau, pointant du doigt la rubrique qui devrait sûrement intéresser son patron. Kheros se mit à lire et finissant les dernières lignes de l'éditorial, sentit la colère le gagner. Après l'avoir cherché dans tout le pays, il découvrait que Temantra abritait le but de sa vie. Il était là depuis le début, sous leur nez…. Kheros se leva et de sa main fit voler tout ce qui se trouvait sur le bureau, il se retourna face à son immense fenêtre et se mit à hurler :
- Non ! Mais où es tu ? Non ! Sors de ton trou, maudit sois tu ! Encore un signe de l'existence, de notre ennemi, sa descendance… Nous le savions présent, héritier de ton sang. Ton fils digne de ton rang.
- Nous suivrons, nous trouverons, nous vaincrons. Tous unis nous détruirons la source noire ! répondit Vorgias.
- Qui que tu sois, en chaque endroit, nous sommes toujours dans tes pas. A chacun de tes crimes, la sentence s'alourdit, car dans tes veines s'écoule la perversité de tes ancêtres.
Kheros se retourna face à Vorgias, nous l'attendions, notre objectif est sur le point d'aboutir. Lui faire payer le prix, de toutes ces vies volées, de tous ces innocents tués, le damner pour l'éternité… dit Kheros furieux. Maintenant nous sortons de l'ombre, désormais nous rendons les coups à ceux qui nous ont offensé, aujourd'hui nous changeons l'histoire, pensa t-il.
- Nous te promettons de combattre jusqu'au dernier, nos existences prendrons enfin un sens, nous lui ferons goûter le fruit de ses péchés… Donne nous la force d'écraser nos ennemis. Montre nous le chemin nous te suivrons. Donne nous l'espoir nous te serons fidèles. Donnons un sens à nos sacrifices ! Sur ces mots Vorgias se rendit compte que Kheros était pensif, il devinait ce à quoi il réfléchissait. Il décida de quitter le bureau, il avait du pain sur la planche.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir