Toute la journée au téléphone ou à taper à la machineLes yeux rivés sur sa kelton, Joséphine attend qu'ça se termineElle se dit qu'avec son tour de poitrine, du genre Ellie PartoneElle pourrait poser dans les magazines, comme Olivia Newton JohnQuand joséphine sort du bureauElle passe ausitôt chez sa cousine BertheEnsemble elles courent au club à gogoPour aller danser le Jerk, sur de la musique PopSous les éclairs, des stroboscopes,Elles dansent le JerkRoger travaille dans une usine qui sent bon l'oxyde de carboneTous les midis à la cantine, il mange du poulet aux hormonesRoger admire beaucoup Lenine, Roger admire beaucoup LenonEt dans la fanfare de l'usine, tous les dimanches, il joue dutromboneEt quand Roger sort du bureauIl prend le bus de 18 heures 17Et file tout droit au club à gogoPour aller danser le Jerk, sur de la musique PopSous les éclairs, des stroboscopes,Elles dansent le JerkUn soir Roger rencontra Joséphine, il lui dit c'que vousêtes migonneVous êtes belle comme une speakrine, venez chez moi j'vousjouerai du tromboneEt par un beau matin d'hiver, Joséphine et Roger se marièrentIls eurent des quadruplets qu'ils prénommèrentGustave Alphonse Arthur et PhilibertEt leur apprirent le ...Et leur apprirent le ...Et leur apprirent le djer djer djer djer le jerk sur de lamusique PopEt tous ensembles, quand vient le soir, ils prennent le bus de18h17Pour aller danser le Jerk, sur de la musique PopToute la nuit, comme à Woodstock, ils dansent le Jerk

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog