Pour ceux qui sans jamais partir sont toujours ailleursAussi pour eux qui penchent la tête en cas de malheurIl me reste à voirVoir tous ceux qui s'usent à s'protégerJ'pense que le temps, temps à lui tout seul, le fait bien assezC'est du revers d'la morale que souvent on essuie ses yeux{Refrain:}Moi je crains seul'ment pour les heures oubliéesDont on n'a ni peur ni envieMoi je crains tell'ment pour ces jours entiersEmportés par la folieLe reste je m'en souviens par cœur{musique}Il me reste à voirImages projetées sur visage écranIl me reste à voirFilm de vie dans les yeux qui passe trop lent'mentC'est l'envers d'la médaille qui quelquefois nous va le mieux{Refrain}{musique}{Refrain x2}

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog