exibições 142

La ballade de Jim Douglas

Gilbert Laffaille


Je m'appelle jim DouglasJe suis né loin d'iciMais j'ai toujours ma placeAu café des AmisAvec deux sous en pocheMa guitare sur le dosJ'ai traîné mes galochesde Londres à Saint-MaloA jouer dans tous les barsPour des gens qui s'en fichentJ'suis passé par hasardtout en haut de l'afficheSans jamais trop y croireNi jamais faire semblantAvec mon chapeau noirEt mes longs cheveux blancsJ'ai connu ces premièresQue tout Paris attendLa magie des lumièresEt l'ironie du tempsLes grands amis d'un soirLes bravos les élogesEt le bout du couloirQui peut servir de logeJ'ai croisé quelques starsAu Paradis LatinBu du Château-SoutardA quatre heures du matinSans jamais trop y croireNi jamais faire semblantJ'ai eu mon heure de gloireJ'ai mangé mon pain blancWoody Guthrie est mortEt le monde a changéPourune fille aux yeux d'orJ'ai bien failli plongerDes plein-air dans la boueaux châpiteaux glacésJ'ai tourné comme un fouBeaucoup sur mon passéBergamotes de NancyOu Bétises de CambraiFaut toujours faire comme siMais chanter pour de vraiSans jamais trop y croireNi jamais faire semblantChanter la mer à boireOu les chemins du ventAvec deux sous en pochesMa guitare sur le dosJ'ai traîné mes galochesde Londres à Saint-MaloJe m'appelle jim DouglasJe suis né loin d'iciMais j'ai toujours ma placeAu café des Amis

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog