Ce Samedi soir ell' revenait de son usineLes bras chargés de billets bleus bien méritésSous les regards concupiscents de ses copinesLe cœur joyeux vers son foyerEll' se hâtaitEn la voyant sa maman fut bien satisfaiteElle lui dit, prenant son air des jours de fêteMets un chapeau, lav' toi les mains, faisons toiletteCe soir ma fille, nous allons bien nous amuser !J'ai fantaisie de mett' dans notre vieVn p'tit grain de fantaisie ! Youpi, Youpi'Allons au cinéma du quartierÇa s'rait folie d'faire les frais d'une entréeMais nous verrons la sortie... Youpi, Youpi !C'est amusant de voir les gens qui en sortantOnt l'ai si tristes ! Oh ! Oh ! Oh !Si tristes ! Oh ! Oh !C' qu'on s'amuse en buvant un' limonad'Oh ! la ! la ! j'en suis maladeCette semaine y a pas eu d'heur' supplémentairesA dit l'comptable en lui faisant son relevéParbleu elle a passé du temps près de sa mèreMalade après la limonad' comm' vous savezCe samedi elle est rentrée, l'humeur maussade.Puis lasse de donner ses soins à la maladeElle lui a dit : "Je vais chercher de la pommade"Mais l'seuil franchi, insoucieuse elle a chanté :J'ai fantaisie de mett' dans ma vieUn p'tit grain de fantaisie ! Youpi ! Youpi !Moi j'en ai marreJ'vais à la foirePuisque ma mère est toujours alitéepourquoi pas en proflter ! Youpi ! Youpi !La voilà donc sur un cochon qui tourne en rondQuelle joie de vivre ! Ah ! Ah ! Ah !L'énivre ! Ah ! Ah !Y a Albert qui est derrière, qui la serreEt elle le laisse faire !Ouais !Cette semaine, y a pas eu d'paye, sa mère estmorteDepuis Mardi qu'elle lui a fermé les yeuxDe leur logis, seul, Albert a franchi la portePour la r'monter, et, pour lui présenter ses vœuxA son usine on a mis' une intérimairePour lui laisser tout le loisir d'enterrer mèreEt à Albert, qui l'accompagne au cimetièreQuand l'corbillard pass' près d'la gare, elle déclare :J'ai fantaisie de mett' dans not' vieUn p'tit grain de fantaisie ! Youpi ! Youpi !A seize heure seize y a un expressPour St-Tropez, faut qu'on s'presse, j'ai du pez'J'dis ça pour te mettre à l'aise ! Youpi ! Youpi !Les voilà donc partis tous deux pour d'autres cieuxAh quel firmament ! Ah ! Ah ! quelle fill' ! Maman !...Puis vient l'bel Armand, puis encore d'autr'samantsPuis un contrat au SoudanVlan !

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog