Entre l'amour et l'infini

Lenorman Gérard


Entre l'amour et l'infiniIl y a des mots que l'on oublieQu'on ne dira plusUne tendresse déguiséeQue le cœur a fini d'userEt qu'on ne veut plusOn se regarde comme des loupsPlus on s'attarde et plus c'est flouOn devient féroceOn refait le voyage inverseEn repassant par sa jeunesseOn s'fait des bossesEntre l'amour et l'infiniIl y a le temps qui se déplieComme une grand'voileOn se défait des habitudesSur un bateau de solitudesMais y'à plus d'escalesOn tend les bras comme un trémailPour ne plus que l'amour s'en ailleMais il est trop tardOn rentre au port avec ses larmesMais le silence nous désarmeOn s'verse à boireEntre l'amour et l'infiniIl reste un peu de poésieLes mots de l'artisteDe l'âme d'un piano lointainMonte une valse de ChopinMais elle est bien tristeOn a le blues au fond des yeuxQui coule sous la lumière bleueDans les projecteursMême si l'on n'est pas comédienAu bout d'une heure on le devientOn devient meilleurEntre l'amour et l'infiniIl y a les traces de la folieEntachée de sangOn reste seul au bout du quaiA repeindre la véritéCelle du temps présentOn fredonne une chanson de BrelToujours la même et toujours celleQui ramène à l'autreLa vie n'est faite que de chansonsQui nous ramènent à la raisonLa raison de l'autre ...La raison de l'autre ...La raison de l'autre ...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog