Des ambitieux de ton espèce
Des moins que rien soucieux d'image et peu du reste
Nous on reste à crier que ça nous blesse
Que l'infiniment grand petit ici on déteste

À mettre au feut a gentillesse
À dépolir le vert qui coule de tes yeux
Nous on reste à crier que ça nous blesse
Et que l'indifférence ici grandit plus épaisse

Y a beaucoup plus que c'qu'on voit qui pourrait arriver
Y a toujours plus que c'qu'on voit qui devrait arriver
Mais y a rien de plus sinon toi qui pouvait arriver
Si j'ai la taille de ce que je vois c'est vide quand je regarde vers toi

Tout passe, sans arriver mais on va te suivre à la trace
Jusqu'à pouvoir crier que de la carte on t'efface

Des ambitieux de ton espèce
Des moins que rien soucieux d'image et peu du reste
Nous on reste à crier que ça nous blesse
Et que l'indifférence ici grandit plus épaisse

Y a beaucoup plus que c'qu'on voit qui pourrait arriver
Y a toujours plus que c'qu'on voit qui devrait arriver
Mais y a rien de plus sinon toi qui pouvait arriver
Si j'ai la taille de ce que je vois c'est vide quand je regarde vers toi

Tout passe, sans arriver mais on va te suivre à la trace
Jusqu'à pouvoir crier que de la carte on t'efface

C'est dans ta tête puis dans tes bras
Ça coule jusqu'au bout de tes doigts
Mets les mains sur la tête tu feras plus rien de tes dix doigt
Set rien de plus, ça j'y crois pas, ne pourrait nous arriver
Regarde un manque de contrepoid set le vide creuse vers moi.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir
Composição: Gaëtan Roussel / Louise Attaque. Essa informação está errada? Nos avise.

Posts relacionados

Ver mais no Blog