Tu me dis que tu t'aimesSi tu savais comme ça m'est égalTu me dis que tu as de la peineSi tu savais comme c'est banalTu es souverainement belleÇa aussi ça m'est bien égalPourquoi me traiter d'enfant, d'infidèleL'ennui rendait mon départ normalCe que je veux ce sont les bateauxDes villes superbes avec des jets d'eauEt chaque soir un enfant nouveauQui ait la peau fraîche comme un ruisseauMais qui file aussitôt !Tu me dis que je t'aimeMais au fond ça t'est bien égalTu me dis toutes les femmes sont les mêmesLa vie c'est toujours banalNon la vie est souverainement belleToi bien sûr tu rend tout banalSi je redeviens l'enfant, l'infidèleNe crois-tu pas que c'est un peu normalCe que je veux ce sont les bateauxDes villes superbes avec des jets d'eauEt chaque soir un enfant nouveauQui ait la peau fraîche comme un ruisseauMais qui file aussitôt !Je ne te voulais pas mordanteJe ne te voulais pas servanteJe voulais un copain parfaitAvec un beau visage défaitTu es souverainement belleÇa m'est égal si demain comme tu le disJe t'appelle je me défendrais bien d'avoir malCe que je veux ce sont les bateauxDes villes superbes avec des jets d'eauEt chaque soir un enfant nouveauQui ait la peau fraîche comme un ruisseauMais qui file aussitôt !

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir