La musique adoucitLa distance qui nous lie,Tes abscences et mes oublis.Difficile de s'aimerDans l'irréalité,L'intervalle d'une penséeNostalgique.Le temps me désespère.Toutes ces promesses en l'air.Ces façons de nous faire languir en douce,D'empêcher que le vent nous pousseL'un vers l'autre,L'un pour l'autre.La musique adoucitLes beaux jours qui nous fuient,La violence des non-dits.Difficile d'aiguiserLes fous-rires déguisésDe vieux blues alcoolisés,Oniriques.La solitude enserreEt c'est là qu'on se perd.Le cœur bat pour insatisfaireLes habitudes, les mouvements de la mer.La musique adoucitLa distance qui nous lie,L'impatience, l'alchimieQui nous panse,Nous tient en vie.Le cœur bat pour insatisfaireLes habitudes, les mouvements de la mer.La musique adoucitLa distance qui nous lie,L'impatience, l'alchimieQui nous panse,Nous tient en vie...La musique adoucit.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir