J'accuse les hommes, un par un et en groupe.J'accuse les hommes de cracher dans leur soupe,D'assassiner la poule aux œufs d'argent,De ne prévoir que le bout de leur temps.J'accuse les hommes de salir les torrents,D'empoisonner le sable des enfants,De névroser l'âme des pauvres gens,De nécroser le fond des océans.J'accuse les hommes de violer les étoilesPour faire bander le Cap Canaveral,De se repaître de sexe et de sangPour oublier qu'ils sont des impuissants.De rassembler les génies du néant,De pétroler l'aile des goélands,D'atomiser le peu d'air qu'ils respirent,De s'enfumer pour moins se voir mourir.{J'accuse !}J'accuse les hommes de crimes sans pardonAu nom d'un homme ou d'une religion.J'accuse les hommes de se croire sans limitesJ'accuse les hommes d'être des hypocrites,Qui jouent les durs pour enfoncer du beurreEt s'agenouillent aussitôt qu'ils ont peur.J'accuse les hommes de se croire des surhommesAlors qu'ils sont bêtes à croquer la pomme.J'accuse les hommes. Je veux qu'on les condamneAu maximum, qu'on arrache leur âmeEt qu'on la jette aux rats et aux cochonsPour voir comment eux ils s'en serviront.J'accuse les hommes, en un mot comme en cent,J'accuse les hommes d'être bêtes et méchants,Bêtes à marcher au pas des régiments,De n'être pas des hommes tout simplement.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir
Composição: Jacques Revaux / Michel Sardou / Pierre Delanoë. Essa informação está errada? Nos avise.

Posts relacionados

Ver mais no Blog