Les nuits de BarceloneEt les violons de l'âme,Le goût du vent d'automne,La première de mes larmes,Tout s'oublie.Des oiseaux bariolésDans le ciel de Pologne,Les cahiers d'écoliersEt l'amour que l'on donne,Tout s'oublie.Les maisons où l'on vit,Les amis de passage,Le chagrin et l'ennui,Les merveilleux nuages,Tout s'oublie.La passion, la colère,Les je t'aime, les adieux,Les jours d'anniversaire,Le désir dans nos yeux,Tout s'oublie.Le plus mort de mes mortsEst l'enfant que j'étaisEt demain est encore un jour à l'imparfait.Tout s'oublie.Les jours de solitude,Les fous-rires, les angoisses,Ces chemins dans le SudOù j'ai laissé mes traces,Tout s'oublie.Les victoires, les défaites,Les plaisirs et la peur,La chanson du poète,Et les frissons du cœur,Tout s'oublie.Le plus mort de mes mortsEst l'enfant que j'étaisEt demain est encore un jour à l'imparfait.Tout s'oublie.Les photos de voyages,Les avions, les bateaux,Les hôtels de passageQue je trouvais si beaux,Tout s'oublie.La musique d'un été,Les instants immortels,Les serments d'amitié,Comme la femme la plus belle,Tout s'oublie.Le plus mort de mes mortsEst l'enfant que j'étaisEt demain est encore un jour à l'imparfait,Tout s'oublie,Tout s'oublie...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog