Dans le dédale des villes
Il ya un théâtre qui se joue en silence
Celui de mon exil
Et d'une fin de crise d'adolescence

Perdu au fond de moi
Au fond d'un bar j'me fais de cinéma
J'pense que j'réfléchis trop
Ou pas assez ou que j'ai pas les bons mots

J'me dis souvent combien c'est dur
D'apprivoiser ce qui m'entoure
Dans ma tête rien n'est vraiment sûr
Il n'y a qu'un tas d'idées qui courent

Souvent les gens me disent
Tiens-toi bien droit dit pas trop de bêtises
Pis fais donc comme tout le monde
Trouve-toi une job, un appart et une blonde

J'me dis souvent combien c'est dur
D'apprivoiser ce qui m'entoure
Dans ma tête rien n'est vraiment sûr
Il n'y a qu'un tas d'idées qui courent

Je veux pas m'installer
Sous le ciel morne d'une ville préfabiquée
Je veux parcourir la terre
Quitte à souffrir de faim et de misère

J'me dis souvent combien c'est dur
D'apprivoiser ce qui m'entoure
Dans ma tête rien n'est vraiment sûr
Il n'y a qu'un tas d'idées qui courent

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir