On s'récitait du VerlaineOn était bien dans nos trains de banlieueMoi j'resquillais, j'voyageais dans tes yeux<tab> Quelle aubaineAujourd'hui tu m'analysesTu pèses tes mots quand tu parles de nousNos vieux bonheurs te paraissent après coup des bêtises<tab> Dommage, tu dis tant mieux<tab> J'dis dommage<tab> Dommage, la vie gache tout,<tab> J'en rageAh! c'est fou comme on changeComme tout changeQui donc sommes-nous ?Où sont passés les anges ?Les beaux angesDes premiers rendez-vous<tab> Tu cours, tu cours mais après quoi?<tab> J't'amène des fleurs, tu n'les regardes pas<tab> De jour en jour j'perds un peu d'toi<tab> Au s'cours, au s'cours, vite souris-moi !Femme de tête, femme du mondeNe va pas croire que je sois jalouxChacun ses rêves, le mien c'était nousNous ma blondeMais moi j'me prends pour un artisteJ'ai tout mon temps, moi j'fais rien d'importantJe t'aime encore mais p't'être plus comme avantÇa m'rend triste<tab> Dommage, tu dis tant mieux<tab> J'dis dommages<tab> Dommage, la vie gâche tout<tab> J'en rageAh! c'est fou comme on changeComme tout changeQui donc sommes-nous ?Où sont passés les anges ?Les beaux angesDes premiers rendez-vous

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog