exibições 170

Les Frites Bordel

Thomas Dutronc


(chère mamie cette petite carte de Vandée ou nous somme pour quelques jours tout contribue à ce que nous passions d'agréables vacances)
Oui vous vous rappelez ces cartes postales
Quand on était petit fallait toujours se forcer à les écrire
Il y avait... (je t'embrasse bien fort)
Voilà fallait écrire notre tante notre grande-tante notre grand oncle
Et puis bah, ça nous barbait alors...
Nos parents ils écrivaient la carte et on signaient en bas
Et puis maintenant le temps à passé
Quand on ouvre notre boîte aux lettres
C'est nous qui aimerions bien recevoir plus de cartes postales
Je me rappelle mon grand-père à la fin de sa vie, il avait 86 ans
Sa femme était morte...
Il rentrait tout seul il avait du mal à pousser la porte... qui était assez... lourde
Et puis il ouvrait sa boîte et dedans y avait des...
Des conneries de serrurie sur des prospectus des machins et puis..
Je me suis dit...putin je lui écrivait pas assez de carte...
J'aurais voulu lui écrire pleins de cartes...
Et voilà et le temps passe et bordel

Le temps passe toujours trop vite... Hélas...
Nos amis souvent, les plus chers les meilleurs
Sont partis...
Sont loins...
Sont malades, sont morts
Parfois dans la nuit on ne sait plus très bien qui on est
On ne sait plus... où l'on va
Parfois l'angoisse nous prend le coeur
Parfois la personne qui dort à côté de nous est un étranger
Alors... moi je sors
Et je me commande un steak frites
Un bon gros steak avec des frites bordel !
Y'en a marre de ce poisson grillé !!
De ces haricots verts !!
A mort le haricot !!
Vive la choucroute !!
Un beau gros morceau viandes...
Et des pommes de terre bien grasses...
La révolution du saucisson est en marche !!
Venez avec moi !
Vous roulez dans la paëlla !
Vous vautrez dans le couscous !!
Mes amis...
Aux ordures et à la poubelles ces omégas 3 !
On veut des graisses saturées !!
Incluez ce régime !!
Prenez des tubercules...
Des pommes de terres...vous savez ces tubercules
Coupez les en fines lamelles...
Plongez les dans l'huile bouillante, salez les...

Et vous aurez des frites...
Ni dieux... Ni maître... Mais des frites...
Bordel...