NomadeDans le no man's landOcéan de sable mouvantMille et un pas de poussière m'entraînentPeu à peuVers les hommes bleusPrinces du désertIls n'ont pas de maisonUne simple invitationPrendre le temps de boire le théD'échanger un regardEt moi j'arrive de la villeEt mes yeux sont remplis de sable...Sentir le ventBlasphémerLire des prières allongéSous un million d'étoilesS'oublier pour ne plus se perdreEtre un animalDans le désert...Ils suivent une route invisibleEntre les étoilés qui le guidentIci pas de frontièresNi de retour en arrièreDans notre citéNotre immense citéNous manquons d'air jusqu'à étoufferPerdu dans la multitudeNotre désert à nous la solitudeSentir le ventBlasphémerLire des prières allongéSous un million d'étoilesS'oublier pour ne plus se perdreEtre un animalDans le désert...Dans notre désertNous manquons d'airRepliés sur nous mêmesDans le désert...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog