Mon arrière Grand-Mère m'a contéL'histoire de son mariageC'est un beau roman du temps passéQui débuta par un beau voyageEn ce temps-là, pour aller loin,On connaissait à peine le trainEt l'on trouvait déjà bien beauLa voiture et les chevaux !La petite diligenceSur les beaux chemins de FranceS'en allait en cahotantVoyageurs toujours contentsIl y avait un vieux notaireUn curé et son bréviaireUne fille à marierUn monsieur très distinguéLe notaire dormait, le curé priaitLa belle rougissait en silence;Le monsieur parlait et lui récitaitDes rondeaux et des sonnetsLa petite diligenceSur les beaux chemins de FranceS'en allait en cahotantPar la pluie et le beau temps2- Lorsque les chevaux péniblementAvaient fait trente kilomètresA l'hostellerie du "Cheval Blanc"On passait la nuit, pour s'en remettre ;Pour aller de Paris à Tours,Il fallait bien au moins huit joursEvidemment ça donnait le tempsDe se connaître amplementLa petite diligenceSur les beaux chemins de FranceS'en allait en cahotantVoyageurs toujours contentsLorsque la côte était dureIls descendaient de voitureEt poussaient allègrementCar c'était le règlementLe ciel était bleu et le beau monsieurFaisait les doux yeux à la belle.Tandis que le curé se disait :"Ca y est ! Ces deux-là je vais les marier !"La petite diligenceSur les beaux chemins de FranceArriva enfin à ToursEt c'est tout le roman d'amour !C'est toujours pareil en FranceMis à part les diligencesQuand on veut se marierIl faut savoir voyagerIl faut savoir voyager Hue !

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog