J'aime plonger en ces glorieux passés
Où l'histoire m'enseigne l'avenir.
Aristocrate chimérique: mes pensées
Se révèlent dans ce vertueux élixir

Majesté ! parfois je rêvasses de vos temps
Qui éveillent en moi ma fierté d'être Franc.
Jadis, nos mœurs actuellement dépravés,
Ne cessaient d'évoluer vers les puretés !

Dans un rêve mélancolique du Blizzard
Rejoignant les étreintes de l'Aurore Noire
Les ancêtres et rois pleurent ces larmes noires.
Et dans les brumeux songes de l'Aurore Noire
Enlaçant les caresses amères du Blizzard
Les ancêtres et rois voient leurs esprits blafards
Recouverts de larmes noires!

J' aime m'immerger en ces ancestraux palais
Loin des laideurs de ces citadins paysages
Qui hantent les villes, triste réalité,
Pour ce monde évoluant à travers les âges.

Ô majesté ! De vos demeures éternelles,
Voyez donc ces comportements irrationnels,
Dépassant de simples délires tolérés
Est-elle à jamais stupide l'humanité !

Somptueux goût amer
Ce songe éphémère
Passé oublié
Loin des puretés
Somptueux goût amer
Ce réel primaire
Passé oublié
Loin des puretés

Chacun sa parcelle de souveraineté,
Une vertu incomprise, voyez ces libertés.
Ces jeux de discours sournois qui vous annihilent,
Où ignorants, partisans s'adonnent aux plaisirs,
D'un gourou, pourtant démocrate me semble t-il.
Ces troupes excitées les uns sur les autres
Et celles-ci qui se frottent puis se vautrent
Sur de misérables cacophonies futiles.
Honteuse décadence, c'est un déplaisir
De voir et constater ce foutisme hostile,
Insulter les usages et les chères coutumes
Et tant apprécie sans éprouver de rancunes.
A chacun sa parcelle de stupidité !
Un cœur noir!!!

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais posts