Frédérique endormie

Yves Duteil


Frédérique endormieUn visage d'enfantAu milieu du tumulteDe ses cheveux défaitsImmobileDans l'amour de son pèreSaisie en un instantAu bout de son fusainSereine, au fond d'un rêveOn dirait que d'un doigtQu'il esquisse déjàElle va jouer à l'enversUn air imaginaireAu piano de sa vieFrédérique endormieDans son autre universSans peur et sans hiverSemble toucher le cielEt tranquilleDans ses draps chiffonnésPar le premier sommeilBlottie dans la douceurElle a trouvé la paixJuste une enfant qui dortAux lueurs de l'auroreLes bras enchevêtrésLe visage éblouiD'un soleil de minuitFrédérique endormieNe semble respirerQue pour mieux savourerLe bonheur de sa nuitSeule au mondeElle est comme en voyageAu delà de son âgeLe cœur dans la musiqueHeureuse, elle improviseElle prépare en secretDans le visage en fleurQui s'ouvre entre ses mainsLe présage certainD'un sourire enfantinFrédérique endormieUn visage d'enfantAu milieu du tumulteDe ses cheveux défaitsImmobile,Dans l'amour de son pèreSaisie en un instantAu bout de son fusainSereine, au fond d'un rêveSait-il que sous les doigtsQu'il esquisse déjà sur le papier jauniElle va jouer au pianoLe plus clair de sa vie?...Sait-il que sous les doigtsQu'il esquisse déjà sur le papier jauniElle va jouer au pianoLe plus clair de sa vie?...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog