La Démagogie est un oiseau diurneQui pousse son cri sous les projecteursEt qui fait son nid dans le creux des urnesPour trouver sa voix chez les électeursEntre deux sondages elle replie ses robesSon costume en or ses promesses en l'airElle couve ses œufs, mais quand on les gobeLeur saveur bizarre vous reste en traversLa Démagogie, c'est la clé des songesElle ouvre plus grand les portes du cielAvec des miracles et de pieux mensongesElle met la pilule au milieu du mielTant pis si plus tard après le spectacleLe décor s'effondre sur les acteursEt si le festin tourne à la débacleIl y aura demain d'autres spectateursLa Démagogie c'est plus médiatiqueÇa traverse mieux le petit écranQue les vérités beaucoup trop techniquesEt les statistiques où l'on perd son tempsC'est vrai que la vie serait bien plus terneSans quelques couleuvres et quelques vessiesQu'il nous reste à prendre pour des lanternesDans les accessoires de la panoplieSans Démagogie ...La Démagogie c'est le grand remèdeC'est de la pommade sur tous les motsQui soigne l'image et qui vient en aideAu bonimenteur en mal de microsJ'ai tordu le cou à cet oiseau-lyreQui chantait beaucoup devant la maisonJe l'ai mis au clou, c'était un vampireDressé sang pour cent pour les électionsLa Démagogie court après la gloireElle vole au secours de sa propre vieCherche à rattrapper le cours de l'HistoireEt se prend les pieds dans tous les tapisMais elle se relève et revient plus fortElle survit toujours à nos utopiesOn s'est fait avoir une fois encoreMais c'est la dernière après c'est finiLa Démagogie.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog