Je suis devenu fatalisteLe jour où je l'ai rencontrée.Elle avait le regard bien tristeEt plus rien ne l'intéressait.Qui des deux a consolé l'autre,Et lequel était le plus fou ?Qui des deux était bon apôtre ?Il s'en fallait pas de beaucoup.J'ai chanté quelques chansons tendresComposées au temps du bonheur,Et ses larmes m'ont fait comprendreQue j'touchais le fond de son cœur.J'aurais pu ne plaire à personneOu ne rien lui chanter du tout.Aujourd'hui serait monotone.Il s'en fallait pas de beaucoup.Je suis devenu fatalisteLe jour où je l'ai rencontrée.Elle avait le regard bien tristeEt plus rien ne m'intéressait.Qui des deux a consolé l'autre ?Moi, j'avoue que je n'en sais rien.Quelquefois le malheur des autresFait aussi le bonheur des uns.Et pardon si rien ne m'étonne :Chaque jour me rend amoureux.Les chagrins que la vie nous donne,Le bonheur les divise en deux.Quelquefois la vie n'est pas belle,L'avenir a l'air incertain.Le bonheur est une étincelleQui n'est belle que quand elle s'éteint.Je suis devenu fatalisteLe jour oh je l'ai rencontrée.Elle avait le regard si triste,Et jamais je n'aurais pensé...J'aurais pu prendre une autre route,Être ailleurs, passer mon chemin.Le bonheur s'en irait sans douteAttiré vers d'autres destins.J'aurais pu prendre une autre route,Être ailleurs, passer mon chemin.Le plus drôle, c'est sans aucun douteQu'aujourd'hui je n'en saurais rien.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog