Les couloirs de Halles

France Gall


Dans le ciel de sa chambreToutes ces images clouéesComme des portes sur des rêvesPour pouvoir s'envolerElle est partiePour des hasards de changements d'adresseElle est partiePour des regards, des semblants de tendresseC'est quand même de l'amourC'est quand même de l'amourPas celui qu'elle rêvait, ça non, mais bonC'est quand même de l'amour{Quand même de l'amour}C'est quand même de l'amourPas celui qu'elle voulait, ça non, mais bonDans les couloirs des HallesCroisent des regards perdusC'est pas parce qu'on est malQu'on oublie, qu'on donne plusPendant des heuresElle répète les sermons des rappeursElle sait par cœurTous les mots pour conjurer sa peurC'est quand même de l'amour{Quand même de l'amour}C'est quand même de l'amourPas celui qu'elle rêvait, ça non, mais bonC'est quand même de l'amourC'est quand même de l'amourPas celui qu'elle voulait, ça non, mais bonC'est quand même de l'amourC'est quand même de l'amourPas celui qu'elle rêvait, ça non, mais bonC'est quand même de l'amourC'est quand même de l'amourPas celui qu'elle voulait, ça non, mais bon

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog