Dans une rue monotone de la capitaleIl se réveille l'automne pour une nuit banaleIls ont volé sa vie avec leur drôle de moraleMais je suis son enfant sa revanche idéaleC'est un surnom bizarre qu'il m'a inventéIl lui rappelle les voyages qu'il imaginaitLe soir assise sur le bord de son litJe le laisse me donner ses conseils pour ma vieVahine, là où ton cœur t'appelle, vaVahine, là où l'amour te cherche, vaVahine, joue-moi la musique de ton îleMoi qui jamais ne connaîtrais la vie facileVahine, là où ton cœur t'appelle, vaQuand le soleil se couche sur Paris déjà flouJe vais me réfugier seule à ses genouxJe revois mon enfance et ma libertéEt le gris de la pierre peu à peu s'effacerVahine, là où ton cœur t'appelle, vaVahine, là où l'amour te cherche, vaVahine, joue-moi la musique de ton îleMoi qui jamais ne connaîtrais la vie facileVahine, là où ton cœur t'appelle, vaVahine, là où l'amour te cherche, vaVahine, va...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog