Il me restera de la lumièreIl me restera de l'eau, du ventDes rêveries sucrées, d'autres amèresEt le mal au cœur de temps en tempsIl me restera des souvenirsDes visages et des voix et des riresIl me restera du temps qui passeEt la vie, celle qui fait mourirIl me restera ces choses qu'on amasseSans y penser, sans y compter, sans savoirQuand on vit fort, on vit sans mémoireMais elle prend des photos sans qu'on sacheIl me restera de longs silencesLongues secondes au passé, tristesseIl me restera aussi ValenceIci, naquit un peu de tendresseIl me restera deux, trois bricolesUne épingle, un parfum oubliésUn disque, un vieux bouquin, des babiolesMais que je ne pourrai pas jeterIl me restera ces choses qu'on amasseSans y penser, sans y compter, sans savoirQuand on vit fort, on vit sans mémoireMais elle prend des photos sans qu'on sache

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog