Comme un bateau dériveSans but et sans mobileJe marche dans la villeTout seul et anonymeLa ville et ses piègesCe sont mes privilègesJe suis riche de çaMais ça ne s'achète pasEt j'm'en fous, j'm'en fous de toutDe ces chaînes qui pendent à nos cousJ'm'enfuis, j'oublieJe m'offre une parenthèse, un sursisJe marche seulDans les rues qui se donnentEt la nuit me pardonne, je marche seulEn oubliant les heures,Je marche seulSans témoin, sans personneQue mes pas qui résonnent, je marche seulActeur et voyeurSe rencontrer, séduireQuand la nuit fait des siennesPromettre sans le direJuste des yeux qui traînentOh, quand la vie s'obstineEn ces heures assasinesJe suis riche de çaMais ça ne s'achète pasEt j'm'en fous, j'm'en fous de toutDe ces chaînes qui pendent à nos cousJ'm'enfuis, j'oublieJe m'offre une parenthèse, un sursisJe marche seulDans les rues qui se donnentEt la nuit ma pardonne, je marche seulEn oubliant les heures,Je marche seulSans témoin, sans personneQue mes pas qui résonnent, je marche seulActeur et voyeurJe marche seulQuand ma vie déraisonneQuand l'envie m'abandonneJe marche seulPour me noyer d'ailleurJe marche seul...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog