Et je me débats
Face à ce faux-moi qui me dit
Qui me dit tout bas, prends bien garde à toi
À ta part de leurre

Dés qu’il me dira
Quand l’heure tournera
La vérité, la vraie raison, qui de nous deux l’aura
Et pour qui ces pleurs

Qui ne croit donc pas?
Est-ce la vie qui bat?
Ou nos peurs
Nos peurs incrustées
Comme de vieux malheurs
Qui résonnent en bémol majeur
Qui façonnent le mur des erreurs?

Et nous revoilà
Face à ce faux-moi
Lui ouvrant grand nos petits bras
Profusion, que soit la lumière des cœurs

Ne jamais taire
Sa voix sincère
Epouser de l’intérieur
Les bruits des ombres
Qu’enfantent nos peurs
Animer les joies qui meurent
Sous la raison
Ce poison, sans douleur

C’est alors qu’alors bat
L’envie plus fort, innovant
Attirant mon corps
L’âme à la vie, l’âme à l'ami qui dort

Bientôt sans remords
Sans détour je crève
N’ayant pas entendu l’effort
Proposé la trêve
Qui peut me sauver

Que me faudra-t-il
Quel vaisseau fragile quittera
Quittera la ville
De mon inutile sacrifice
Édifice mobile
En quête de trop lourds regrets?

Je préfère encore
Le goût du remord, du passé
Passée toute entière
Vie par-dessus bord
Vers le monde que j’ai

Ne jamais taire
Sa voix sincère
Epouser de l’intérieur
Les bruits des ombres
Qu’enfantent nos peurs
Animer les joies qui meurent
Sous la raison
Ce poison, sans douleur

Ne jamais perdre
Sa voix sincère
Epouser de l’intérieur
Les bruits des ombres
Qu’enfantent nos peurs
Ravive la joie qui meurt
Sous la raison
Ce poison, sans douleur

Ne jamais perdre
Sa voix sincère
Epouser de l’intérieur
Les bruits des ombres
Qu’enfantent nos peurs
Animer les joies qui meurent
Sous la raison
Ce poison, sans douleur

Ce poison sans douleur
Ce poison sans douleur
Ce poison sans douleur
Sans douleur
Sans douleur

Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais posts