Je vois un train venir sur un nuage d'autrefoisJe vois une main tenir des fleurs mais elle n'a pas de doigtsJe vois un chien mourir d'avoir voulu suivre mes pasJe vois l'hiver sourire aux années bleues de l'au-delàJ'entends tomber la pluie dans le jardin des magiciensJ'entends des symphonies jouées par milles musiciensJ'entends un oiseau gris hurler au vent dans le lointainJ'entends pleurer la vie dans ma mémoire sans lendemainJe vois couler des villes au milieu d'océans cachésJe vois des yeux qui brillent au silence des grands rochersJe vois un jeu de quilles que je ne peux pas faire tomberJe vois une petite fille ensevelie au miroir des annéesEt moi je chante, je chante, je chante,Je ne sais faire que ça je chanteDe tout mon désespoir je chante, je suis heureuxEt moi et moi je chante, je chante, je chanteJe ne sais faire que ça je chanteDe tout mon désespoir je chante, je suis heureux .J'entends tomber la pluie dans le jardin des magiciensJ'entends des symphonies jouées par mille musiciensJ'entends un oiseau gris hurler au vent dans le lointainJ'entends pleurer la vie dans ma mémoire sans lendemainJ'entends un vieux tambour sonner la charge des statuesJ'entends un cri d'amour que je n'ai jamais reconnuJ'entends les derniers jours frapper à mort ma tête nueJ'entends un troubadour chanter le temps qui ne reviendra plusEt moi je chante, je chante, je chanteJe ne sais faire que ça , je chanteDe tout mon désespoir je chante, je suis heureuxJe chante, je chante, je chanteJe chanteJe chanteJe chante, je chante, je chanteJe ne sais faire que ça je chanteDe tout mon désespoir je chante !

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog