Quand je pense que c'est la même luneQui brille pour toi, qui brille pour moi,Moi je me dis que c'est la même fortuneQui rit pour toi, qui rit pour moi.T'es loin mais y a un p'tit point qui scintilleAutour de toi, qui vient de moiEt je jongle avec les étincellesQui sont cachées au fond du ciel.Peut-être on n'aura jamais d'avenirTant mieux pour toi, et zut pour moi.T'es peut-être passé à coté du pireJ'veux dire du vrai désir, et du vrai moi.On peut mourir d'amour mais mon amourC'est pire que tout, c'est pire que nous,Comme si l'aube ratait le matin,Qu'y ait plus d'soleil, qu'y ait plus rienQuand je pense qu'en une seule secondeY a des milliers d'ondes qui rayonnent en toi.Pour moi tu es la plus belle chose du mondeEt je te veux, rien que pour moi.Je me sens comme une hirondelle geléeQui peut plus voler, qui agonise tout basQui met sa force dans un dernier baiser,Sans trop savoir c'qui arrivera.Sur la mémoire de Lo Guenole l'odeur de pluie et de fleurfanéesSur la mémoire du jasmin, du liègeSur toi et moi, sur nos baisers.Je jure qu'on ira danser sur les menhirs enluneillésLes tourbillons de la mer déchaînéeL'un contre l'autre, dans l'air salé{x2}

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog