Dire qu'il y a tout à l'heure cinq ans
Mille mots amnésiques à mes yeux privés de toi
Pire, il y a les fleurs en passant nos instants bucoliques
Ton coeur a d'autres que moi...
J'ai même aimé d'autres femmes,
D'ères vaines en instants purs,
Chanté d'autres louanges
En pleine possession de mon âme
Et de l'aube à la rupture j'ai même aimé un ange...

En chemin, pour nulle part
Et ce soir, je me souviens...
En retard pour le train
J'ai marché de gare en gare
Et ta voix me revient (leaving is easy with eyes closed)
Ta voix me revient (living is spending all you see)

Dire qu'il y a des clous sur le fil
Et des villes à genoux de n'avoir su trouver leur rêve
Pire, il y a la mort tout au bout de nos humeurs cycliques
Il y a les amours qu'on achève
Et même qu'ils ont pris plaisir
A regarder crever chaque métempsycose obscène
En possession de mon drame
En flammes les écorchures
En panne les envies d'overdose

En chemin, pour nulle part
Et ce soir, je me souviens
En retard pour le train...
J'ai marché de gare en gare
Et ta voix me revient (leaving is easy with eyes closed)
Ta voix me revient (living is spending all you see)
Et ta voix me revient

En chemin, pour nulle part
Et ce soir, je me souviens
En retard pour le train
J'ai marché de gare en gare

En chemin, pour nulle part
Et ce soir, je me souviens
En retard pour le train
J'ai marché de gare en gare
Et ta voix me revient (leaving is easy with eyes closed)
Ta voix me revient (living is spending all you see)
Et ta voix me revient (leaving is easy with eyes closed)
Ta voix me revient (living is spending all you see)

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais posts