Ça fait des heures que tu l'attendsT'as mal aux os, t'as mal au dosTu transpires, c'est pas parce qu'il fait chaudEt tu trembles, c'est pas parce que t'as froidEt tu l'attends le salaudIl prend son tempsIl sait qu'il aura ton argentTu ferais n'importe quoiPour l'avoir ton petit képa1<tab> Tu voudrais la sentir déjà au creux de ton bras<tab> La femme de ceux qui n'en ont pasTu le vois venir de loinC'est ton soleil qui revientAvec sa sale petite gueule d'enculéC'est sûr que, ce mec-là, il va t'arnaquerMais, déjà tu flippes2 comme un chienDe peur qu'il te dise qu'il n'a rienEt quand il tend sa merde avec méprisTu vas même jusqu'à lui dire merciTu cours dans une sanisetteEt là pour toi c'est la fêteEt là avec l'eau de la cuvetteTu prépares ta petite dinetteEt quand enfin tu plantes ton pieuDans ton bras devenu noueuxEt que le rouge se mêle au blancC'est la fin du tourment<tab> Tu la sens maintenant au creux de ton bras<tab> La femme de ceux qui n'en ont pasEt tu piques du zen3 dans la rueEt déjà tu te souviens même plusQui t'étais avant, du temps où t'avais des couillesOù t'étais fier, du temps où t'avais mêmeT'avais même des rêvesEt tu piques du zen dans la rueJ'ai comme envie de te botter le culMais j'ai bien trop peur de te casser en deuxTellement que t'as l'air d'un petit vieux<tab> Emmène-la au creux de ton bras<tab> La femme de ceux qui n'en ont pasElle est vieille ta femmeElle est trop vieille pour toi

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir