La dèche, le twist et le reste

Hubert-Félix Thiéfaine


Tous les deux on pousse nos haillonsDans un igloo à bon marchéSous les toits d'une masure bidonEn compagnie des araignéesToi tu vis ta vie d'alcooliqueEntre ces quatre murs lamentablesMoi je bricole et je fabriqueDes chansons qui sont invendablesTwist, chante, moi je flippeTwist, chante, moi je flippeOn bouffe une fois tous les trois joursAvec des boîtes de cassouletQu'on arrive à paner en douceDans leurs superbes super-marchésEt quand on est à bout de fricTu fous le camp chez les émigrésLeur faire découvrir l'AmériqueDans des passes non déclaréesTwist, chante, moi je flippeTwist, chante, moi je flippeEt quand je m'en vais prendre l'airDu côté des femmes facilesTu te jettes sur la bouteille d'étherPour ton vol plané à deux milleOn ne s'aime plus d'amour et d'eau fraîcheLa vue de l'eau te fait hurlerEt notre amour à coups de dècheS'est peu à peu désintégréTwist, chante, moi je flippeTwist, chante, moi je flippeOn vit comme ça par habitudeEt surtout parce que c'est pratiqueDe pallier la solitudeEn buvant à la même barriqueÇa peut durer jusqu'à toujoursA moins que l'on ait le courageDe se dire merde un beau jourEt de mettre fin au naufrageTwist, chante, moi je flippeTwist, chante, moi je flippe

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog