exibições 122

La fin du saint empire romain-germanique

Hubert-Félix Thiéfaine


Je suis le fils d'une sociétéFondamentalement épuiséePasse moi ma pipe de marijaneSinon je me shoote à la bananeTout comme ses autres copains mon pèreS'en revenait de GermanyQuand on leur a dit les petits pèresFaut nous faire de la démographieMoi c'est comme ça que j'ai débarquéPar un beau matin aux auroresLa guerre venait de se terminerOn revendait les miradorsLes miradors...Avec les germes de la guerreOn ne fabrique que des tarésMoi j'ai le cœur qui tape à l'enversEt le cerveau qui a des ratésPourtant on m'a donné l'enfanceD'un petit Français bien rassasiéJusqu'à l'école où Mendès FranceVenait nous donner la tétéeMais si je fus un beau nourrissonRépondant aux normes de NestléAujourd'hui j'ai l'air tellement conQu'on veut pas de moi même dans l'arméeMême dans l'armée...D'ailleurs je suis toujours mal foutuJ'ai mal aux seins, j'ai mal au...Y a guère que dans la naphtalineQue je trouve un peu de vitaminesEt pour ce qui est des nanasJ'ai même plus le courage de draguerQuand je les emmène au cinémaJe m'endors aux actualitésFaut dire que maintenant les starlettesÇa devient micheton à dégommerQuand elles cartonnent pas MLFElles vous allongent au karatéAu karaté...Arné sné connunu palomeMassasné masna en SodomeLoukoum loukoum dé trougagaAro snavi rutabagaJe suis le fils d'une sociétéFondamentalement épuiséeRefile moi mon dir-la-da-daSinon je me shoote au BananiaC'est la fin de mes éructationsJ'ai pas le courage d'aller plus loinMieux vaut s'arrêter là sinonÇa va se terminer en boudinOuais, en boudin...

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog