Vous n'êtes pas venu dimanche

Célis Elyane


Ah ! Quel bonheur pour moi,Le Dimanche matinQuand je vous rencontrais dans le petit jardin,J'écoutais votre voixQui me disait : "Bonjour",Et je vous répondais :"Allez-vous bien, Amour ?"Vous n'êtes pas venu dimanchePourquoi ?J'avais mis une robe blanche,A pois...Je vous ai cherché sous les branchesPartout j'entendais votre voix...Vous n'êtes pas venu dimanchePourquoi ? Pourquoi ?J'avais le cœur serré,J'avais l'esprit tenduEt je me répétais : qu'est-il devenu ?Vingt fois j'ai murmuréD'un ton plein de rancœur :Il est peut-être ailleurs,Avec une autre femmeIl est peut-être ailleurs.La cascade sans vousN'avait plus de fraîcheurLa roseraie sans vous n'avait plus de senteursLorsque j'ai, tout à coup,Vu passer alentourUn jeune homme charmantQui m'a crié : Bonjour...Vous n'êtes pas venu dimancheTant pis...Il a trouvé ma robe blanche,JolieIl m'a suivie entre les branchesDepuis, mon cœur est sans soucis...Vous n'êtes pas venu dimanche;Tant pis... Tant pis !

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog