exibições 347

Et l'on n'y peut rien

Jean-Jacques Goldman


Comme un fil entre l'autre et l'unInvisible, il pose ses liensDans les méandres des inconscientsIl se promène impunémentEt tout un peu trembleEt le reste s'éteintJuste dans nos ventresUn nœud, une faimIl fait roi l'esclaveEt peut damner les saintsL'honnête ou le sageEt l'on n'y peut rienEt l'on résiste on bâtit des mursDes bonheurs, photos bien rangéesTerroriste, il fend les armures,Un instant tout est balayéTu rampes et tu guettesEt tu mendies des motsTu lis ses poètesAimes ses tableauxEt tu cherches à la croiserT'as quinze ans soudainTout change de baseEt l'on n'y peut rienIl s'invite quand on ne l'attend pasQuand on y croit, il s'enfuit déjàFrère qui un jour y goûtaJamais plus tu ne guérirasIl nous laisse videEt plus mort que vivantC'est lui qui décideOn ne fait que semblantLui, choisit ses toursEt ses va et ses vientAinsi fait l'amourEt l'on n'y peut rien

Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog