Après cinq ans passésDans le plus grand silence,On est là, face à face,A s'écouter penser.A s'écouter penser,Le lit paraît immense.Un rien d'adolescencePourrait nous rapprocher.Au fond, rien n'a changéEt rien n'est à refaire.A force d'habitude,Nos corps sont épuisés.On fait l'amour, en quelque sorte,Chacun pour soi de son côté.On fait l'amour aux années mortesEt l'on se rejoint sans crier,Puis l'on s'éloigne l'un de l'autreEt le spectacle est terminé,Puis l'on s'éloigne l'un de l'autreEt le spectacle est terminé.Après cinq ans passésDans un confort paisible,Est-il donc impossibleD'encore se retrouver ?Après cinq ans passés,A force d'interludes,A bout d'inhabitudes,Nos cœurs se sont gelés.Au fond, c'est un peu moi,C'est un peu de ma faute.J'étais toujours absent,J'étais toujours parti.On fait l'amour, en quelque sorte,Chacun pour soi, de son côté.On fait l'amour aux années mortesEt l'on se rejoint sans crier,Puis on s'éloigne l'un de l'autreEt le spectacle est terminé,Puis on s'éloigne l'un de l'autreEt le spectacle est terminé.

Enviar Tradução Adicionar à playlist Tamanho Cifra Imprimir Corrigir

Posts relacionados

Ver mais no Blog